Quelles sont les aides pour remplacer une chaudière fioul ?

Publié le : 15 avril 20223 mins de lecture

Le gouvernement français accorde une aide à la conversion aux Français afin d’éliminer définitivement l’utilisation des chaudières au fioul. Ce dispositif financier compense les appareils fonctionnant aux énergies renouvelables. Les ménages peuvent donc faire appel à ces contributions pour son remplacement.

La prime  » coup de pouce  » pour remplacer sa chaudière au fioul !

La prime  » coup de pouce  » est accordée dans le cadre du dispositif des CEE ou des certificats d’économie d’énergie. Elle est spécialement réservée aux ménages, sous conditions de ressources, qui souhaitent changer leur système de chauffage au fioul en installant une pompe à chaleur ou une chaudière gaz à condensation. Un expert peut vous aider si vous souhaitez remplacer votre chaudière fioul par cet équipement plus écologique et économique. Il est ensuite important de déposer le dossier avant le début des travaux. Ce financement est versé par chèque bancaire aux ménages quelques mois après l’installation. L’aide est cumulable avec la TVA à taux réduit à 5,5%, ainsi que MaPrimeRenov’ ou l’éco-prêt à taux zéro.

MaPrimeRenov’ pour remplacer votre chaudière au fioul !

Ce nouveau dispositif est destiné aux ménages à revenus modestes et très modestes, en combinant les aides « Habiter mieux Agilité » de l’Anah et du CITE. Il est avantageux pour un ménage qui remplace sa vieille chaudière au fioul par un appareil moins énergivore. Le calcul du montant de la prime est déduit en fonction des revenus et du type de travaux réalisés. Cette offre est soumise à quelques conditions. Le demandeur est propriétaire de son logement et l’occupe à titre de résidence principale depuis au moins un an. Il ne doit pas dépasser les plafonds de revenus. Sa demande doit être faite avant le lancement des travaux. Il fait également appel au service d’un artisan qualifié RGE.

La TVA à taux réduit pour remplacer votre chaudière au fioul !

La TVA à taux réduit de 5,5 % est destinée au financement de tous les travaux d’efficacité énergétique comme l’installation d’une chaudière gaz à condensation. L’objectif est d’aider les ménages à réduire leur facture tout en préservant l’environnement. Ce pourcentage peut être appliqué à l’acquisition du matériel et de la main d’œuvre, mais à condition que l’entreprise en charge de l’installation achète le matériel. Ainsi, le demandeur doit être propriétaire, bailleur ou occupant à titre gratuit du logement concerné. Ledit logement doit être achevé depuis au moins deux ans et constituer une résidence principale. Par ailleurs, l’établissement qui réalise les travaux fera partie d’un professionnel certifié RGE.

Plan du site